Pau-Lacq-Orthez était passé si près de l’exploit mercredi soir en Principauté, après l’avoir déjà réalisé deux semaines plus tôt, que les joueurs de Laurent Vila abordaient ce match 2 sûrs de leur capacité à rivaliser avec l’ogre monégasque.

Dans un Palais des Sports plutôt garni, décoré d’un immense tifo aux couleurs du drapeau Béarnais, la rencontre s’annonçait indécise. Mitrovic avait certainement l’intention de plier cette série dès ce soir, afin de s’épargner la pression d’un Game 3 sur le Rocher, où son équipe aurait eu assurément bien plus à perdre que celle de Pau.

IMG_0391[1]

Le duo Vila / Vérove alignait un cinq classique, composé d’Okobo, Bokolo, Dowe, Horton et Chikoko.

Monaco démarrait mieux, et menait rapidement 8-0 , les Palois n’inscrivant leurs premiers points que sur leur sixième possession, après le TM pris par Laurent Vila. Maladroits de près, comme de loin, les V&B étaient distancés de 10 points à la 5ème (4-14) et toujours de 10 longueurs à la 8ème (8-18). et à la 9ème (10-20). Pinero derrière l’arc, puis Horton aux LF et enfin Koffi en pénétration dans l’axe ramenaient l’Elan à -5 (17-22).

L’entame du Q2 était à nouveau à l’avantage des visiteurs, Traoré puis Gladyr redonnant 10 points d’avance à la Roca Team. Pinero décochait un tir primé, et convertissait le LF bonus accordé sur la faute de Gladyr : 21-27 (12ème). DJ Cooper animait parfaitement l’attaque monégasque quand Pau bafouillait son basket. L’écart enflait jusqu’à 15 unités (23-38) à la 15ème et à la 17ème (28-43). Horton réussissait son premier tir de loin, mais Monaco ne ralentissait pas le rythme. Anderson marquait derrière l’arc, imité au buzzer par Rudez : 36-49. Monaco plus agressif en défense dominait largement ce 1er QT et limitait Elie Okobo à 2 petits points.

Stats1

Le 3ème QT voyait Monaco gérer tranquilement son petit matelas, et tirer pleinement profit des fautes commises par les Palois par Kikanovic et Joseph. L’écart atteignait à nouveau les 15 longueurs à la 24ème  (42-57). Elie Okobo se signalait enfin, alignant un tir à 3 points, puis un lay-up sur son drive main gauche. Mitrovic cassait immédiatement le rythme avec un TM (47-57 26ème). Okobo inscrivait ensuite deux autres paniers primés, mais les décisions arbitrales, fortement contestées par le public du Palais, empêchaient les Palois de revenir au contact (55-70 28ème). L’Elan finissait par perdre pied dans cette fin de QT, et ruinait ainsi ses espoirs de come-back dans cette partie 58-75.

Dans le dernier QT les V&B n’auront jamais vraiment donné l’impression de pouvoir faire vaciller la forteresse monégasque. Revenus au mieux à 11 longueurs (69-82 35ème), ils subissaient la loi de la Roca Team et finissaient par  s’incliner très lourdement (73-98), le score final étant cela dit anecdotique.

Stats2

C’est donc logiquement Monaco qui remporte cette série 2-0, et confirme sa domination incontestable depuis trois ans en saison régulière. Nous ne savons pas pour l’heure si les rouges et blancs affronteront  Limoges ou Dijon en demi-finale, mais une chose est sûre, ils ont l’intention d’atteindre enfin la dernière marche de ces playoffs, éliminés prématurément par l’ASVEL lors des deux dernières saisons (1/4 en 2016, 1/2 en 2017). L’Elan Béarnais est en vacances, mais n’aura pas démérité après une saison au cours de laquelle, en dépit de moments de doute, l’objectif initial d’une troisième qualification consécutive en playoffs aura été atteint. Le staff palois va désormais suivre de près les aventures d’Elie Okobo dans les work-outs qui précèderont la draft NBA 2018. Le rang auquel le jeune meneur sera choisi, conditionnera grandement les moyens financiers dont disposera le club pour aborder la prochaine saison.

@LudwigBeaulieu pour @dynamicslashers

Publicités