Alors que dans les rencontres de la veille L’ASVEL s’était imposée au Mans (81-68), et que Strasbourg avait dominé Nanterre (83-56), le troisième « Game 1 » de ces PO 2018 voyait s’affronter ce soir le 1er et le 8ème de Jeep Elite, pour ce qui sur le papier était a priori le 1/4 de finale le plus déséquilibré.

La terrible Roca Team, intraitable durant la phase régulière pour la 3ème année consecutive et triple tenante de la Leaders Cup, recevait en Principauté l’Elan Béarnais qualifié en PO comme en 2016 et 2017 après dix longues années d’absence à ce stade de la compétition.

Laurent Vila pouvait compter sur la totalité de son effectif quand Mitrovic devait se passer des services de Robinson et Ouattara. Pas de quoi inquiéter l’entraîneur monténégrin en regard de la profondeur de son banc, et des retours de Lacombe et Fofana. Le Catalan, actuellement en discussion avec le club palois pour le renouvellement de son contrat, alignait son cinq habituel composé d’Okobo, Bokolo, Dowe, Horton et Chikoko. Côté Roca Team, ce sont Craft, Lacombe, Gladyr, Sy et Kikanovic qui débutaient.

Après une entame en  faveur des Monégasques 7-3 sur un triplé de Gladyr, les Béarnais se reprenaient et passaient un 8-0 en 2 mn dans le sillage de Dowe, obligeant Mitrovic à prendre un TM. Mais les V&B, rugueux en défense et inspirés en attaque bouclaient le QT en tête : 17-20. Koffi 6 pts, Bokolo et Okobo 5.

Rapidement rejoints à 23-23 dans l’entame du Q2, les Palois allaient reprendre les devants pendant quasiment toute la fin de cette première mi-temps. Anderson puis Okobo à trois reprises faisaient mouche derrière l’arc, donnant jusqu’à sept longueurs d’avance aux visiteurs : 34-41. Les coéquipiers d’Amara Sy finissaient plus forts, et infligeaient un 7-0  à l’Élan pour terminer ce 1er acte : 47-45.

stats_1

Au retour des vestiaires les intentions défensives de Monaco étaient tout autres : agressivité , vitesse et détermination pour ne pas encaisser encore plus de 20 points sur le QT. Leur intensité était payante puisqu’ils annihilaient la majeure partie des attaques paloises et se détachaient au score : 64 -53 puis 69-58. Mais Pau  finissait plus fort et le buzzer beater d’Elie Okobo rapprochait les siens à -5 : 69-64.

Le 4ème QT aura été à la hauteur d’un grand match de playoffs, avec un niveau de jeu exceptionnel et un suspens incroyable. Elie Okobo en mode NBA aura inscrit 44 points dans cette partie, et contraint Monaco à se livrer à 100%. Devant à partir de la 35ème minute (77-79), les V&B comptaient encore 4 longueurs d’avance à 1’14 du terme et n’auront lâché les commandes que 40 secondes trop tôt, crucifiés sur un steal de Lacombe ! Au petit jeu de l’interminable alternance entre fautes et LF, c’est Monaco qui sortait finalement vainqueur, Dowe tentant le shoot de la gagne à 9 m, sans succès.

stats_2

Comme lors de la 32ème journée, l’Élan Béarnais aurait pu s’imposer à Gaston Médécin avec une équipe en mode commando et un Okobo de gala pendant 40 minutes. Les hommes de Laurent Vila ont à nouveau fait douter leurs adversaires et étaient tout proche d’entrouvrir la porte d’une demi-finale. Ils auront certainement à coeur de prendre une éclatante revanche samedi soir dans un Palais de Sports en feu pour la deuxième manche, et de s’offrir ainsi une belle décisive sur le Rocher.

@LudwigBeaulieu pour @dynamicslashers

Publicités