Cette saison, le sud-ouest va connaître son deuxième derby, entre L’Elan Béarnais et le BBD. À l’aller, les V&B s’en étaient bien sortis en terre périgourdine, non sans avoir eu du mal durant les trois premiers quart-temps. Mais l’adage dit qu’un derby ne se joue pas, il se gagne. Et Boulazac se doit, ne serait-ce que pour sa survie, de le remporter, au risque de voir le strapontin de la proB se rapprocher grandement. Les palois, eux, s’ils veulent rejoindre le train à destination des playoffs, doivent également s’imposer sur leur terre. Et d’entrée de jeu, à l’image d’un Ken Horton qui trouve la mire deux fois à 3pts (6pts en 8min). La domination paloise est telle que les locaux remportent le premier acte 39-19. L’occasion pour Laurent Vila de faire rentrer l’espoir héroïque contre Monaco, le bien nommé Thibault Davalbraquet, qui va se fendre de 4pts dont un dunk. Mais le BBD hausse le ton et n’entend pas jouer le bouffon du roi Henri IV. La rage de Giovan Oniangue et la filouterie de Jérôme Sanchez, entre autres, permet à Boulazac de gagner le second acte 16-21. Néanmoins pas assez pour inquiéter Pau-Lacq-Orthez, qui mène 55-41 au tableau d’affichage à la mi-temps.

PLUS DE PLACE POUR LES COMPTES D’APOTHICAIRE

Claude Bergeaud, le coach Boulazacois connaissant bien Pau, est réputé pour ses discours faisant mouche. Et cette dernière s’est mise à piquer dans le vif les périgourdins. En effet, bien emmené par un Trenton Meacham qui a cependant bâclé son travail (1/6 derrière l’arc), les visiteurs mettent ce que bon nombre de supporters du BBD pensaient être un coup de pression, mais Élie Okobo qui trouve ses camarades (8 passes décisives), et les locaux ne se font pas impressionner (19-19), menant 74-60. Laurent Vila joue la tactique payante en trouvant les solutions à l’intérieur. L’écart remontera à +20, et n’en descendra plus. L’occasion pour les deux coachs de lancer leurs espoirs : Labanere (2pts)/Affo Mama (1pt) d’un côté (Aygualenq s’étant blessé), Larribau (5pts)/Davalbraquet (7pts) de l’autre. Quincy Diggs aura eu beau montrer un semblant de voie pour les siens (20pts en 27 minutes), cest bien L’Elan Béarnais qui remporte ce derby 101-77 (27-17). Le MVP du match est le pivot Zimbabween Vitalis Chikoko (20 minutes, 15 pts à 6/8 aux tirs, 11 rebonds, 1 passe, 2 interceptions, 5 balles perdues, 22 d’eval).

La victoire de Pau, compilé à la défaite de Bourg-en-Bresse, envoie les Béarnais en playoffs. Et renvoie malheureusement Boulazac en Pro B.

@justinloulou pour @DynamicSlashers

Publicités