L’Élan Béarnais qui avait réussi à se hisser à la 4ème place de Jeep Elite au soir de la 29ème journée, s’était ensuite incliné lors de ses deux dernières sorties, à Cholet puis au Palais des Sports contre la SIG. ce qui l’avait éjecté du Top 8.

Ce déplacement à Monaco, que les V&B n’étaient toujours pas parvenus à battre en cinq confrontations depuis la montée de la Roca Team en 2015, s’avérait aussi important que compliqué, en raison des succès enregistrés par ses adversaires directs (Levallois, Bourg, Limoges, Nanterre, et Dijon) à l’exception de l’ASVEL. Fort heureusement, Bourg n’avait pas su profiter de son match en retard de la J28 disputé hier à Boulazac, pour reprendre potentiellement deux longueurs d’avance.

Pau pouvait toutefois espérer que les Monégasques à qui la première place de la saison régulière est promise depuis longtemps, n’aient pas tout à fait récupéré ni physiquement, ni mentalement, de leur finale de BCL perdue à Athènes dimanche soir face à l’AEK.

Laurent Vila alignait son cinq classique, toujours privé d’Alain Koffi à l’intérieur : Okobo, Bokolo, Dowe, Horton, Chikoko.

Le 1er QT était très équilibré et s’achevait sur un ultime tir à 3 points de Rudez, remplaçant Paul Lacombe blessé sur l’action précédente. L’Élan parvenait à maîtriser le collectif monégasques en contrôlant le rebond défensif. L’écart maximum était de 4 points en faveur des visiteurs.

Le 2ème QT voyait les Béarnais affirmer leur volonté de ne pas subir le jeu. Ils continuaient la course en tête, obligeant la Roca Team à s’employer en défense. Pau reprenait une dernière fois les commandes par Dowe à la 17ème : 33-34, avant de voir l’adversaire prendre le large, notamment grâce à 7 points du seul Traoré, qui profitait parfaitement des opportunités offertes sur ballons perdus (Dowe 5). Les V&B devaient leur salut à un tir primé de Pinero : 43-38 à la mi-temps.

stats_1

Dès la reprise Pau recollait à -1, mais prenait ensuite une nouvelle vague et Monaco faisait un nouvel écart à -6 : 50-44 après 24 min. Les V&B ne lâchaient rien et profitaient des maladresses de Robinson aux LF pour revenir à 57-57 à la 28ème. Ils se détachaient même par Pinero : 57-60, avant un dernier panier de Robinson ( 12 pts).

Pinero encore lui, inscrivait un tir primé en début de 4ème QT, suivi de paniers dans la peinture de Daval-Braquet : 59-67. Mitrovic prenait un TM suite à ce 0-7 en 2 min. La réaction était quasi immédiate puisque ses hommes infligeaient un 12-2 aux Palois pour mener 71-69 à 5 minutes du terme. Et à nouveau, les visiteurs, emmenés par le reveil d’Horton et la rage de Chikoko repassaient nettement devant 71-78 à 2’45 du terme. Pau croyait avoir gagné la partie à 35 seconde de la fin avec 9 longueurs d’avance 76-85 suite à 3 + 1 d’Okobo suivi d’un 2+1 de Chikoko. C’était sans compter sur deux tirs primés de Cooper puis Craft : 82-85 à 7 secondes. Horton ne convertissait ensuite qu’un LF sur deux , mais le dernier panier d’Amara Sy ne changeait plus rien. L’Élan avait réussi son opération commando en Principauté.

stats_2

Ce dix-septième succès, inattendu il faut bien l’avouer et arraché au courage à Monaco, relance totalement les V&B dans la course aux places qualificatives. Ils sont désormais 8èmes ex-aequo avec Bourg (toutefois devant au point average). Le calendrier leur est cependant plutôt favorable puisque l’Élan recevra Boulazac avant un ultime déplacement à Châlons-Reims. Pour la dernière de la saison à domicile samedi, gageons que le public du Palais des Sports aura à cœur de porter les siens vers une nouvelle victoire qui ouvrirait bien grand la porte à un quart de finale.

@LudwigBeaulieu pour @DynamicSlashers

Publicités