Pour le compte de 32e journée de Jeep Elite, l’ASVEL se déplace à Beaublanc pour affronter le Limoges CSP. Sous les yeux de leur président Tony Parker, les Villeurbannais ont littéralement sombré et s’inclinent lourdement (78-52). 

Limoges humilie l’ASVEL à Beaublanc

Fort de son succès face à Levallois lors de la dernière journée dans la course aux playoffs, le Limoges CSP ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Les ambitions sont clairement affichées pour les Limougeauds : briller à domicile pour espérer décrocher son ticket pour les playoffs. Mais l’ASVEL compte bien stopper cette belle série.

Villeurbanne n’aura tenu qu’un quart-temps. Après une entame de match plutôt poussive, le Limoges CSP a pris la mesure de son adversaire. Dans un Beaublanc en fusion, les Limougeauds font le break grâce à un très bon deuxième quart-temps (23-13) et mènent de 12 points à la mi-temps (39-27).

Au retour des vestiaires, les joueurs de Kyle Milling ne baissent pas en intensité, bien au contraire. Dans le sillage d’un Samardo Samuels une nouvelle fois décisif (17 points, 6 rebonds, 2 passes pour 17 d’évaluation), le Limoges CSP passe un 10-2 aux Villeurbannais en 5 minutes pour compter 20 longueurs d’avance (49-29, 25e). Pas certain que Tony Parker ait apprécié le jeu proposé par son équipe. L’ASVEL a vécu une soirée cauchemardesque, incapable de répondre aux assauts offensifs des Limougeauds. Dans le dernier quart-temps, tranquillement géré par Limoges, Kenny Hayes s’est lui aussi illustré (18 points, 3 rebonds, 3 passes pour 18 d’évaluation). Limoges s’impose largement et avec la manière.

Avec cette nouvelle victoire, le CSP se retrouve cinquième au classement et fait un grand pas vers les playoffs. L’ASVEL, méconnaissable, rétrograde à la sixième place et devra cravacher pour obtenir son ticket pour les playoffs.

La rédaction / @DynamicSlashers

Publicités