Défait mardi soir à Cholet, l’Elan Béarnais se devait de s’imposer ce soir pour conserver la maîtrise de son destin dans cette fin de saison extrêmement serrée entre les prétendants aux places en Playoffs. Les résultats des rencontres déjà disputées et de celles encore à jouer pour le compte de la 31ème journée pouvaient permettre aux Palois de se retrouver entre la 5ème et la 10ème place.

Comme en témoignent les statistiques de la LNB, la SIG Strasbourg ne fait pas partie des adversaires face auxquels le bilan des V&B est positif, loin de là. De plus le roster impressionnant des Alsaciens, avait assurément de quoi inquiéter Laurent Vila avant le match.

statsElanSIG

Malheureusement privé d’une rotation à l’intérieur en raison de l’absence d’Alain Koffi, victime d’une luxation de l’épaule en fin d’entraînement jeudi, le technicien catalan avait aligné le cinq de départ suivant :  Okobo, Bokolo, Dowe, Horton, Chikoko.

L’entame de match était 100% béarnaise. Grâce à deux tirs primés de Dowe et Okobo, l’Elan se détachait rapidement 10-2. Miro Bilan commettait 2 fautes en seulement 3’30 et devait déjà laisser sa place à Pietrus. Pau restait devant 15-8. Les deux équipes faisaient preuve d’une belle adresse, mais les Strasbourgeois un peu moins habiles, dominaient au rebond. Les hommes de Collet ne comptaient plus que deux points de retard après 7 minutes (21-19). Par Pietrus, puis Wright, ils passaient devant. Une tentative au buzzer de Cavalière rebondissait deux fois sur le cercle : 24-25.

Le deuxième QT débutait par une succession de fautes qui amenaient alternativement un Palois, puis un Strasbourgeois sur la ligne de réparation. Le premier panier dans le jeu était l’oeuvre de Leloup au bout de trois minutes (27-29). La SIG faisait un premier écart par Randolph derrière l’arc (33-38), mais Pinero lui répondait du tac au tac (36-38 à la 16ème).  Strasbourg appuyait sur l’accélérateur en fin de QT. Logan, Bilan, et Leloup creusaient l’écart en infligeant un 10-2 aux Béarnais. Seul Chikoko (16 points) maintenait les siens à flots.

Stats1

Au retour des vestiaires, les intentions paloises étaient bien réelles, mais le réalisme était alsacien. Les V&B étaient menés de 11 points après moins de deux minutes (44-55). Les co-équipiers de Yannick Bokolo ne lâchaient rien mais cela ne suffisait pas pour revenir.  L’écart atteignait 12 unités à la 26ème (49-61). Une faute plus une technique étaient sifflées à Bokolo, et la SIG prenait 22 longueurs d’avance à des Béarnais complètement sortis de leur match (51-73) et venant ainsi de faire une croix sur cette rencontre. Un tir primé de Ken Horton au buzzer ramenait l’EBPLO sous les 20 points : 54-73.

Le 4ème QT n’avait plus vraiment d’enjeu après le naufrage du troisième (12-23). Il débutait toutefois, pour la plus grande joie du public du Palais des Sports, par deux paniers primés de Pinero et Horton (60-73). Trop tard … les dés étaient jetés et malgré une belle débauche d’énergie, l’Elan Béarnais s’inclinait très lourdement face à des Strasbourgeois solidement accrochés à la deuxième place de la Jeep Elite.

Stats2

Ce second revers consécutif, le premier à domicile depuis le 27 janvier lors de la triste soirée qui avait conduit Serge Crèvecoeur à quitter Pau, constitue assurément une très mauvaise opération pour les V&B de Laurent Vila. Le prochain match, face à la Roca Team, à Gaston Médecin, sera déterminant pour espérer encore se qualifier en playoffs. La 4ème place, synonyme d’avantage du terrain en 1/4 de finale, semble désormais inaccessible. La rencontre sera décalée au mercredi 9 mai, afin de permettre aux Monégasques de disputer leur Final Four de BCL à Athènes du 4 au 6 mai.

FinalFourBCL

@LudwigBeaulieu pour @DynamicSlashers

Publicités