Dans une rencontre que l’on pourrait qualifier de choc des extrêmes, Le Mans est assuré de disputer les playoffs, tandis que son invité, le BBD, n’a plus son destin en main et semble malheureusement se diriger vers la Pro B. Retour sur cette rencontre.

MSB LE MANS – BOULAZAC BASKET DORDOGNE

À Boulazac, l’axe Karvel Anderson/Brandon Ubel satisfait a Claude Bergeaud, puisque le premier cité, outre ses caviars, est prolifique derrière l’arc, tout comme Jérôme Sanchez. Sans compter l’apport de Quincy Diggs à l’aile. En face, leurs homologues Justin Cobbs, Youssoufa Fall et Chris Lofton ripostent, mais pas suffisamment aux yeux d’Antarès et leur coach Éric Bartecheky, en témoigne ce score de 17-26 au bout des dix premières minutes. S’en suit de deux périodes où les spectateurs n’ont que du popcorn à se mettre sous la dent. Commence alors le festival charentais Eïto en inscrivant deux 3pts consécutifs, compilé au dunk contest de DJ Stephens (concours qu’il a remporté haut la main au All Star Game, en reproduisant les dunks de son compatriote Vince Carter en 2000). De même, les centimètres dans la raquette mancelle aide bien les locaux, qui remportent ce second acte 20-15, et filent au vestiaire avec un retard de -4 (37-41).

Le BBD tourné vers la Pro B ?

Rebelote, dans ce troisième quart-temps il faut attendre 8:44 minutes et Roméo Travis (membre des Fab Five à Akron en compagnie, entre autres, de Dru Joyce III évoluant à Limoges, et d’un certain LeBron James évoluant à Cleveland en NBA). Travis qui est auteur de 6pts en une minute, à 34 ans excusez du peu. Les salves du parking de Giovan Oniangue, Trenton Meacham, Karvel Anderson, font revenir le BBD à égalité 50-50 à 4:12. Antoine Eïto continue ses 24h du Mans, tandis que Chris Lofton l’aide bien. Au terme de ces 10 minutes, le MSB est en tête 61-58. Et que c’est-il passé à Boulazac a cet instant ? Alors à +3, ils encaissent deux 3pts Eïtonnant et un dunk magistral de DJ Stephens (71-60). La tête sous l’eau, aucun salut ne viendra, pire, les locaux martyrisent un BBD asphyxié par Chris Lofton et DJ Stephens à 3pts, Le Mans se targuant même de passer un 8-0 en deux minutes aux périgourdins. Sur cet acte perdu 33-11, les manceaux peuvent, eux, respirer, et remporter la rencontre 94-69. MVP de la rencontre Antoine Eïto (23min, 17pts à 5/7 aux tirs, 4/6 à 3pts, 4rbds, 3pds, 3int, 21 d’eval).

Si Le Mans se donne de l’air dans cette victoire, en revanche le BBD est promis à la descente, cet ascenseur vécu quelques années plus tôt, et dont le seul rescapé Arnaud Kerckhof est témoin à Boulazac.

@justinloulou pour @DynamicSlashers

Publicités