Pour cette 31e journée de Jeep Elite, l’Elan Chalon reçoit Monaco au Colisée. Les Chalonnais ont littéralement coulé face à l’ogre monégasque (73-99). Bourg-en-Bresse n’a pas confirmé en s’inclinant dans les derniers instants sur le parquet d’Antibes (77-75). Enfin, Nanterre a retrouvé des couleurs en disposant de Cholet (77-73).

Chalon s’effondre face au leader au Colisée

Après la courte défaite concédée à Ekinox face à la JL Bourg, l’Elan Chalon devait impérativement l’emporter contre Monaco pour garder l’espoir de rester dans la course aux playoffs.

Dans un Colisée chauffé à blanc, les joueurs de Jean-Denys Choulet subissent d’entrée de jeu à l’intérieur et encaissent un terrible 2-10 en 4 minutes. Mais les Chalonnais ont de la ressource et se montrent plus agressifs défensivement pour recoller à 3 points (19-22). Le deuxième quart-temps voit les Monégasques prendre le large grâce notamment à une grosse réussite derrière la ligne à 3 points (24-34, 14e). Chalon craque littéralement et rentrent aux vestiaires avec 16 longueurs de retard (34-50).

Au retour des vestiaires, la Roca Team continue son festival offensif et creuse un peu plus l’écart. Dans le sillage d’un Chris Evans impressionnant de régularité (17 points, 5 rebonds, 2 interceptions pour 19 d’évaluation) et du duo Amara SyElmedin Kikanovic, Monaco inflige une véritable correction à des Chalonnais sans solution.

L’Elan Chalon, invaincu à domicile en 2018 s’incline lourdement face au leader incontesté du championnat et n’ira pas en playoffs cette année.

Jerel Blassingame crucifie la JL Bourg, Nanterre respire

Bourg-en-Bresse confirme sa bonne dynamique. Après avoir disposé de Chalon-Sur-Saône lors de la dernière journée, les Bressans sont allés chercher une précieuse victoire dans la lutte pour les playoffs sur le parquet d’Antibes.

Pour son retour sous le maillot bressan, Zachery Peacock (16 points, 7 rebonds) a soigné ses statistiques. Bien aidé par l’incroyable Trey Lewis (16 points), la JL Bourg prend les commandes de ce match (19-21, 10e). En face, les Sharks ont du répondant grâce notamment au tandem Yarou – Sanford et à la mi-temps, les Antibois dominent les débats (44-36). Au retour des vestiaires, les Bressans reviennent avec de meilleures intentions. Les hommes de Savo Vucevic infligent un cinglant 27-13 dans le troisième quart-temps pour repasser en tête. Alors que Bourg-en-Bresse pensait avoir le match en main, les Antibois ont grignoté peu à peu leur retard. Le bourreau du soir s’appelle Jerel Blassingame (14 points) qui a inscrit le tir à 3 points de la gagne à quelques secondes du terme.

Dans l’autre rencontre de la soirée, ce sont deux équipes aux dynamiques opposées qui s’affrontent. D’un côté, une équipe de Nanterre en plein doute après sa défaite concédée sur le parquet de Boulazac. De l’autre, une équipe de Cholet qui reste sur deux succès consécutifs (Antibes et Pau).

Dans cette rencontre, ce sont bien les Nanterriens qui ont retrouvé des couleurs. Pourtant menée à la pause (30-36), la JSF a su trouver les ressources nécessaires grâce notamment à un Lahaou Konate au four et au moulin (20 points, 11 rebonds, 2 passes décisives pour 31 d’évaluation) et un Heiko Schaffartzik de nouveau impactant (21 points, 1 passe décisive pour 16 d’évaluation) pour inverser la tendance en seconde mi-temps et prendre le meilleur sur son adversaire. Grâce à cette victoire, Nanterre retrouve le top 8 et conserve une petite chance de disputer les playoffs.

La rédaction / @DynamicSlashers

Publicités