La SIG Strasbourg, deuxième au classement accueille le leader monégasque. Pour ce choc au sommet ce mercredi soir au Rhénus, comble pour l’occasion, les Strasbourgeois se sont lourdement inclinés (71-90).

La domination monégasque

Toujours privée de son meneur Dee Bost et après deux revers consécutifs contre Chalon-Sur-Saône et l’ASVEL, l’équipe de Vincent Collet voulait retrouver le chemin du succès devant son public. Face à une équipe de Monaco qui reste sur 10 victoires sur les 11 derniers matchs, la SIG Strasbourg a sombré.

Rapidement menés au score (8-18, 6e), ils ont tout de suite réagi grâce à Darion Atkins pour recoller à 6 points des Monégasques. Au terme d’un premier quart-temps très offensif, c’est Monaco qui domine les débats (20-26).

Le deuxième quart-temps voyait Monaco accroître son avance au tableau d’affichage. Le tandem Chris Evans – DJ Cooper fonctionnait très bien dans cette première mi-temps et faisait très mal à la défense alsacienne. L’ailier inscrivait 18 points dans ce premier acte. Strasbourg restait en vie dans ce match grâce à un panier au buzzer de Damien Inglis mais à la pause, c’est bien Monaco qui faisait la course en tête (40-49).

Monaco enfonce le clou

Au retour des vestiaires, les joueurs de Vincent Collet montraient un autre visage. Plus agressifs en défense, les Strasbourgeois réduisaient l’écart pour revenir à 5 points des Monégasques (57-62, 30e). Alors que les Alsaciens pensaient avoir fait le plus dur en revenant à nouveau au score, le dernier quart-temps a viré au cauchemar. L’équipe de Zvezdan Mitrovic a collé un terrible 14-28.

L’homme du match n’est autre que Chris Evans (25 points, 4 rebonds, 2 interceptions, 1 passe décisive pour 27 d’évaluation). L’ailier a pu également compter sur un Gerald Robinson décisif (18 points, 3 rebonds, 5 passes décisives pour 22 d’évaluation). Grâce à ce nouveau succès, la Roca Team conforte sa première place au classement de Jeep Elite.

La rédaction / @DynamicSlashers

Publicités