Fort de son invincibilité à domicile depuis six matchs, l’Elan Béarnais (7ème) devait saisir ce soir l’opportunité de s’installer un peu plus confortablement dans le Top 8, et d’écarter Gravelines (10ème) concurrent direct dans ce rallye de fin de saison  ô combien indécis.

Le BCM de Julien Mahé, qui restait également sur trois victoires lors des trois dernières journées, arrivait au Palais avec l’ambition de revenir à hauteur des Palois (15v), et a minima de préserver le point average (+8) acquis au match aller.

Laurent Vila avait composé un cinq de départ classique marqué par le retour d’Elie Okobo à la mène (sous les yeux de Rob Pelinka GM des Lakers de Los Angeles), accompagné par Bokolo à l’arrière, Dowe à l’aile et Horton et Chikoko à l’intérieur.

C’est Chris Dowe qui imprimait le tempo sur un tir à 0 degré derrière l’arc, puis un second au bout de 5 minutes : 10-6.  Les Nordistes, accrocheurs ne laissaient pas filer les V&B, notamment grâce à un très bon Chris Johnson auteur de 14 point en 9 minutes.   Les hésitations offensives de Pau permettaient à Gravelines d’alterner jeu sur demi-terrain et contre-attaques, le QT s’achevant sur un 22-22 logique. Dowe 10 pts.

En début de second QT suite à une antisportive assez sévère d’Anderson le BCM prenait les devants 24-26 mais Okobo, puis Koffi corrigeaient le tir : 30-29 à la 12ème. C’est ensuite une violation des 24s sifflée contre Chikoko au dunk en fin de possession, qui déclenchait une bronca dans le Palais. Bokolo, écrasait le ballon dans le cercle, Dowe marquait encore à trois points, puis 2 LF et Pau restait devant 39-33 à la 17ème. L’intenable Johnson, auteur de 20 points dans cette première mi-temps raccrochait encore les wagons nordistes, avant que Cavalière n’inscrive 5 points consécutifs et que Pinero ne touche la cible sur un shoot derrière l’arc. L’écart atteignait les 10 unités : 49-39.

Stats1.jpg

Au retour des vestiaires, c’est Horton qui y allait de son premier tir primé. mais Mipoka et Mokoka comblaient le trou pour revenir à -4 : 54-50  25ème.  Plusieurs actions confuses sous les paniers et l’énergie incroyable de Johnson laissaient les maritimes à portée. L’écart tombait même à 2 points (61-59), mais Pau finissait à nouveau plus fort, Chikoko jouant des bras dans la peinture : 67-59.

L’Elan creusait alors le plus gros écart par Horton, et Koffi : 74-61. Mais à nouveau les joueurs du BCM jetaient toutes leurs forces dans la bataille pour tenter de revenir notamment par Miller auteur de 7 points et Raposo : 77-74 à la 35ème. Le money time était bouillant, dans un Palais enthousiaste, avec un écart stable entre 3 et 7 points. Mais les Béarnais résistaient jusqu’au bout et s’imposaient sans reprendre le point average.

Stats2

Les hommes de Laurent Vila réalisent la passe de quatre pour la première fois de la saison. Cette seizième victoire leur permet d’avoir désormais totalement leur destin entre leurs mains. Un nouveau succès à Cholet, qui avait créé la surprise en s’imposant au Palais des Sports en janvier, serait un immense pas vers les quarts de finale. Rien ne serait joué pour autant puisqu’il faudra ensuite bien négocier la réception de la SIG, suivie du déplacement toujours compliqué en Principauté pour y défier l’ogre monégasque.

@LudwigBeaulieu pour @DynamicSlashers

Publicités