Ce mercredi soir, dans les deux matchs en retard de la 26e journée de Jeep Elite, l’Elan Chalon reçoit Strasbourg. L’équipe de Jean-Denys Choulet s’est totalement relancée dans la course aux playoffs en faisant tomber le leader (95-72). De son côté, Boulazac affronte Monaco. L’équipe boulazacoise s’est lourdement inclinée face au co-leader monégasque (67-94).

Chalon en démonstration au Colisée face à Strasbourg

C’est un déplacement difficile qui attendait la SIG Strasbourg ce mercredi au Colisée. Face à une équipe chalonnaise métamorphosée, les joueurs de Vincent Collet n’ont pas trouvé de solution pour l’emporter. En difficulté dans le premier quart-temps (18-8, 8e), les Alsaciens ont très vite réagi pour recoller à 5 points (20-15, 10e). Dans le sillage d’un Nate Wolters étincelant (29 points, 2 rebonds, 9 passes décisives pour 35 d’évaluation), les Chalonnais continuent de faire la course en tête dans ce match. Strasbourg connaît une première mi-temps compliquée et à la pause, l’Elan Chalon compte 10 longueurs d’avance (42-32).

A la reprise, les Bourguignons ont gardé la même intensité accentuant même leur avance et Jérémy Nzeulie s’est lui aussi illustré (17 points, 3 rebonds pour 17 d’évaluation). Après trente minutes de jeu, l’équipe de Jean-Denys Choulet mène largement (71-51). Dans le dernier quart-temps, les Chalonnais ont tranquillement géré leur avance pour largement s’imposer (95-72).

Strasbourg n’a pas su défendre son statut de leader et se retrouve deuxième de Jeep Elite après cette défaite cuisante au Colisée. L’Elan Chalon réalise une très bonne opération en revenant à seulement deux victoires des playoffs.

Monaco domine Boulazac au Palio

Il n’y a pas eu d’exploit pour le BBD ce mercredi soir au Palio. Après sa belle victoire contre Cholet, l’équipe de Claude Bergeaud a vendu chèrement sa peau mais s’est inclinée à domicile. Menés de 12 points au terme du premier quart-temps (14-26), les joueurs du BBD se sont appuyés sur une grosse adresse à 3 points pour revenir dans la partie (38-42, 18e). Grâce au duo Evans – Kikanovic, les Monégasques ont laissé passer l’orage pour reprendre 11 points d’avance juste avant la mi-temps (38-49).

Au retour des vestiaires, Monaco s’est remis en ordre de marche et s’est clairement détaché à la fin du troisième quart-temps (55-74). Gerald Robinson (23 points, 3 rebonds pour 23 d’évaluation) s’est une nouvelle fois montré très efficace dans le succès monégasque. Grâce à cette nouvelle victoire, la Roca Team remonte à la première place du classement.

La rédaction / @DynamicSlashers

Publicités