Les Béarnais se rendaient ce soir à Maurice Thorez, où ils n’ont jamais gagné dans l’Elite, avec l’idée de faire un joli coup dans la course aux playoffs. Selon les résultats du jour, un concours de circonstances favorable pouvait même permettre en une seule journée de passer simultanément devant :

et prendre la 6ème place.

classement.JPG

Pour cette rencontre la préparation avait été axée sur la rigueur défensive, la rapidité d’exécution et plus que tout l’agressivité sur les tirs extérieurs, exercice dans lequel les Nanterriens excellent particulièrement. Les hommes de Pascal Donnadieu, longtemps quatrièmes du championnat, restaient sur trois défaites lors de leur quatre dernières sorties (à Monaco, Strasbourg et Dijon) et ne s’étaient imposés que d’un tout petit point contre le CCRB à domicile. Ils abordaient donc cette rencontre sous la menace d’une éjection du Top 8.

L’entame du premier QT était à l’avantage des Franciliens, emmenés par Konaté, Jones et Edwards, puis le match se ré-équilibrait au bout de 6 minutes, sous l’effet de l’adresse des Palois. Un dernier panier d’Okobo, auteur de 11 points dans ce QT permettait aux siens de mener 22-18 après 10 minutes.

Dans le second QT, un « and one » de Dowe  puis un panier au post up d’Okobo donnaient 9 points d’avance aux V&B 27-18. Nanterre refaisait alors son retard progressivement par Jones et Wilson : 27-29 à la 15 ème. En sortie de TM Horton redonnait 4 points d’avance à l’Élan. Après une faute anti-sportive de Tchouaffé sur Kyan Anderson, Pau reprenait 8 longueurs d’avance puis 15 par Koffi (x2) puis Anderson derrière l’arc 29 – 44 (18ème). Les locaux, très maladroits (2/14 à 3 points) ne marquaient plus, commettaient une faute offensive par Passave-Ducteil et Pau s’envolait sur un 18-0 parachevé par Elie Okobo (19 pts, 22 d’éval à la mi-temps) au buzzer pour mener 53-29 !

stats_1

Dès la reprise, Chikoko concédait sa 3ème faute, lui qui avait peu joué en 1ère mi-temps du fait de ses 2 fautes rapides, mais il optimisait son temps de jeu par 3 paniers sous le cercle : 37-59 (24ème) dans un beau duel avec Pansa des deux côtes du terrain. Sa 4ème faute le contraignait à laisser ses partenaires très tôt. Les maladresses paloises permettaient alors aux Nanterriens de faire un joli come back à -15 : 49-64 à moins de deux minutes de la fin du QT, qui s’achevait finalement sur le score de 54-69.

Les Béarnais abordaient le dernier QT avec un avantage qui avait fondu de 9 unités. Pinero était sanctionné d’un flopping, et sur la remise en jeu Schaffartzick marquait à 3 points : 59-71. Dans la foulée, Pau ne tirait pas profit de la faute anti-sportive de Konaté (0/2 de Bokolo) et le tir de Cavalière était contré. Un panier au poste de Koffi et deux lancers d’Okobo redonnaient 16 points d’avance (59-75) à 5 minutes du terme. Le money time, du fait de l’adresse en berne des Nantérriens tournait finalement au garbage time et les hommes de Laurent Vila finissaient d’écoeurer leurs adversaires : 69-87.

stats_2

Avec cette victoire très convaincante, L’Élan Béarnais est définitivement de retour dans le haut du tableau et affiche clairement ses ambitions. Ses futurs adversaires sont prévenus, a fortiori Le Mans, prochaine équipe à se déplacer au  Palais des Sports où les V&B ont gagné leurs 4 derniers matchs.

RDV est pris samedi à 18h00 pour cette affiche très prometteuse.

 @LudwigBeaulieu pour @DynamicSlashers

Publicités