En clôture de cette 23e journée de la Jeep Elite, la SIG Strasbourg qui reste sur une défaite face à Châlons-Reims, accueille une équipe de Nanterre qui est sortie victorieuse contre l’ASVEL. Au Rhénus, les hommes de Vincent Collet ont fait la différence et s’imposent (93-78).

Strasbourg gagne la bataille à l’intérieur

Le combat à l’intérieur entre Nanterre et Strasbourg promettait d’être rude. A ce jeu là, les Strasbourgeois se sont montrés les plus adroits. La SIG a dominé dans la raquette grâce notamment au duo Bost-Atkins. Au terme d’un premier quart temps de très belle facture, la SIG mène de 11 points (32-21). Mais Nanterre a de la ressource et s’en remet à l’efficacité derrière l’arc de Heiko Schaffartzik (20 points à 4/10 à 3 points) pour recoller à trois longueurs des Strasbourgeois au moment de rejoindre les vestiaires (50-47).

La SIG creuse l’écart

Dès la reprise, les joueurs de Vincent Collet ont gardé la même intensité qu’en début de match se montrant plus agressifs défensivement. Les Alsaciens ont réussi à trouver la parade pour éteindre les Nanterriens derrière la ligne à 3 points. Tout le monde a contribué côté strasbourgeois. A l’image de Miro Bilan (16 points, 5 rebonds pour 23 d’évaluation) ou de Louis Labeyrie, tout proche du double-double et si précieux au rebond (10 points, 9 rebonds).

Après avoir creusé une nouvelle fois l’écart, le collectif strasbourgeois a fait la différence. La SIG s’impose largement. Grâce à cette victoire, Strasbourg recolle au Mans, deuxième au classement. Nanterre reste quatrième et se retrouve décroché avec trois victoires de moins que les Alsaciens.

La rédaction / @DynamicSlashers

Publicités