Sans Klemen Prepelic absent deux semaines, Levallois accueille une équipe de Gravelines-Dunkerque en plein doute après les deux revers (Cholet et Chalon). Les Metropolitans qui viennent d’aligner 3 victoires consécutives se sont inclinés ce samedi soir (76-88).

Levallois en tête à la pause

Après un départ canon (6-0, 2e), les Franciliens ont laissé les joueurs du BCM revenir au contact. Au terme d’un premier quart temps relativement équilibré, le duo Travis Leslie-Boris Diaw permet à Levallois de prendre l’ascendant (25-20). Chris Johnson entretient le suspens pour Gravelines. Dans un deuxième quart temps tout aussi équilibré, les hommes de Freddy Fauthoux parviennent à creuser un premier écart (34-27, 15e) grâce à un tir réussi de Travis Leslie mais le BCM sous l’impulsion du tandem Johnson-Smith recolle à 3 points. A la mi-temps, Levallois est devant (39-36).

Chris Johnson de gala

Au retour des vestiaires, le BCM ne lâche rien. A l’image d’un Chris Johnson sur un nuage ce soir (23 points à 10/10 aux lancers francs, 5 rebonds pour 15 d’évaluation). Le match est toujours aussi serré entre les deux équipes qui se rendent coup pour coup. Gravelines vire en tête de deux petits point à la fin du troisième quart temps (56-58). L’absence de Klemen Prepelic pèse lourd du côté de Levallois et Gravelines-Dunkerque en profite pour prendre le large dans ce dernier quart temps. Outre la prestation exceptionnelle de Johnson, trois autres joueurs tournent à plus de 10 points dans cette rencontre. On notera surtout l’impact défensif apporté par Fernando Raposo (11 rebonds).

A la faveur d’une deuxième mi-temps largement dominée, Gravelines-Dunkerque remporte ce match. Résultat, défaite de 12 points pour des Metropolitans qui paient leurs nombreuses pertes de balle.

Le BCM Gravelines-Dunkerque respire après deux défaites de rang et revient à égalité de Levallois avec 11 victoires et 12 défaites.

La rédaction / @DynamicSlashers

Publicités