Trois petites semaines de trêve dans le championnat, et la Pro A était désormais devenue la Jeep™ Elite. La Ligue 1 Conforama en football, le Top 14 Orange en Rugby, la Lidl Star Ligue en handball avaient ouvert une voie dans laquelle la LNB a mis étonnamment longtemps avant de s’engager également. Pourtant, ce « naming » était devenu nécessaire pour s’associer durablement et dans des conditions financières favorables à un partenaire privé. Pour célébrer les débuts de ce contrat le match du soir était retransmis par SFR Sport 2 (diffuseur officiel) , mais aussi sur Youtube et via Facebook Live.

namingJeep

Cette 21ème journée voyait donc s’opposer les Levallois Metropolitans et l’Elan Béarnais Pau Lacq Orthez,  deux équipes aux bilans identiques (9v – 11d), toutes deux engluées dans le milieu de tableau où soirée après soirée, aucune équipe n’avait de véritable certitude quant à savoir si  en fonction des résultats elle visait davantage la  qualification pour les playoffs que le maintien.

Sur une dynamique favorable depuis le départ de Serge Crèvecoeur (victoire à l’Asvel puis face à Chalon), le groupe palois emmené par Laurent Vila et Jimmy Vérove, se déplaçait à Marcel Cerdan avec la ferme intention d’enchaîner un troisième succès pour la toute première fois de la saison.

Le cinq de départ V&B était constitué d’Anderson, Okobo, Dowe, Horton et Chikoko. Porté par un bon Boris Diaw, Levallois menait le bal pendant 4’30 avant que Pau ne prenne le score 9-10 par Okobo. Rapidement en foul trouble sur les postes 1-2, les Béarnais étaient contraints de faire tourner au détriment de l’animation offensive, et encaissaient un 16-1 à cheval sur les 2 premiers QT pour se retrouver lâchés : 25-11. Les visiteurs ne baissaient pas les bras, et revenaient progressivement à -4 : 33-29 avec une grosse énergie défensive et davantage d’inspiration en attaque. Prepelic claquait alors 8 points en 2 mn, et Levallois s’envolait à nouveau avant la pause sur un 10-2 : 43-31.

stats1

Au retour des vestiaires, le score évoluait au même rythme pour les 2 équipes pendant près de 5mn, pour atteindre 55-43 en faveur des franciliens. Puis Pau prenait l’ascendant et revenait à -7, mais gâchait trois occasion consécutives de réduire encore l’écart. Campbell clôturait la marque à 59-50. Les inquiétudes dans le camp V&B concernaient la blessure de Pinero à la main droite.

Le 4ème QT allait être cauchemardesque pour l’Elan (28-11). Levallois le débutait par quatre tirs primés de Cornelie, Eliezer-Vanerot (x2), et Campbell pour mener de 21 points 71-50. Bien qu’il restait encore 7 minutes à jouer le match était plié. Les V&B rendaient cette fois les armes, aussi bien défensivement qu’offensivement et échappaient de peu à une défaite par plus de 30 points.

stats4

Pour conserver un petit espoir d’accrocher les places qualificatives en fin de saison, l’Elan Béarnais devra assurément être capable de s’imposer à Hyères-Toulon le week-end prochain, et débuter par là une nouvelle série de victoires avant 2 rencontres à domicile face à Bourg-en-Bresse, puis Limoges pour égaliser à 51 partout dans le 103ème clasico.

@LudwigBeaulieu pour @DynamicSlashers

Publicités