Après deux semaines de trêve et les fenêtres internationales, la Pro A reprend ses droits. Avant d’affronter les Metropolitans de Levallois ce samedi, Laurent Vila fait le point sur ces dernières semaines de travail avec notamment l’arrivée de Jimmy Vérove au sein du staff béarnais.

« On a profité en effet de ces deux semaines pour faire progresser notre jeu d’attaque et notre jeu défensif qui en avait besoin avec différentes options prises. On l’a exécuté le mieux possible à l’entraînement et lors des matchs amicaux. On va voir comment on peut mettre ce plan de jeu en place face à Levallois. Ce sera autre chose : un autre rythme, un autre contexte. J’espère qu’on maintiendra ces bases là. »

Lorsqu’on lui demande si son équipe sera davantage dans la difficulté à l’extérieur, le coach répond :

« Chaque match a son histoire. Sur ces matchs à l’extérieur, c’est particulier. Il faut peut-être avoir plus de capacité d’adaptation. C’est aujourd’hui ce que l’équipe a envie de faire, c’est-à-dire, aborder le match avec un plan mais aussi avoir la capacité de s’adapter pendant le match à ce que propose l’adversaire. Parfois le plus difficile à l’extérieur, c’est de garder la tête froide si jamais cela se passe mal et d’avoir cette capacité à réagir. J’espère que la détermination que l’on a eu ces deux derniers matchs est intacte et avec l’état d’esprit que l’on a, on peut aller combattre n’importe qui. Que ce soit Levallois ou Toulon, il n’y a pas de raison que cela ne se passe pas bien. »

C’est déjà un match comptant pour les playoffs. Avec quasiment le même bilan, c’est un match important pour remonter au classement.

« C’est l’ambition que l’on a envie d’afficher dans le sens où il faut regarder vers le haut. Le classement est très serré. Avec deux victoires de plus, on pourrait passer sur le haut du tableau et on a pas envie de redescendre. Ce sera le résultat qui parlera. Il y a encore quatorze matchs donc match après match et on espère remonter le plus possible dans le classement. »

Levallois est une équipe dure, qui défend fort et peut faire déjouer son adversaire.

« C’est une équipe qui sur les six derniers matchs a remporté quatre victoires. Ils ont trouvé eux aussi une bonne dynamique. On connaît bien les joueurs, leur style de jeu. C’est à nous d’être prêts avec notre plan de jeu, être sûrs de nos bases et jouer ce basket à fond.

Il y a des joueurs qui peuvent défendre fort et d’autres qui ont du mal à défendre longtemps. Après, ils peuvent faire des choix collectifs qui peuvent nous perturber mais on se prépare en conséquence. Le plus difficile, c’est de savoir comment on va exécuter le jeu au moment de la compétition. »

Est-ce que tout tourne autour de Boris à Levallois ?

« Il n’y a pas que Boris. C’est sûr que c’est un point de fixation. On sait qu’il peut amener des points à l’intérieur et à l’extérieur en faisant des bonnes passes. Il a ce jeu intelligent où il sait bien se placer, attirer la défense ou faire de bons écrans pour libérer ses coéquipiers.

On connaît d’autres forces aussi. Que ce soit des joueurs qui ont du talent comme Prepelic ou de l’impact comme Leslie. Il faut les prendre tous au sérieux. Il y a Rémi Lesca qui va nous sortir, en tout cas dans l’intention des coups, on va bien voir ce qu’il sera capable de faire. Mais là aussi, on va être prêt. Si on applique bien le plan de jeu, il y a beaucoup de choses qu’on est capable de stopper. »

De Laurent Vila ou Fred Fauthoux, qui connaît le mieux l’autre ?

« Je crois que je le connais plus car je l’ai observé durant des années et des années. On se connaît bien. Il y a une forme d’amitié et ça va être plutôt sympa de se retrouver même si sur le terrain, je connais son état d’esprit et je sais que ça va être une lutte mais surtout une lutte sur le terrain. »

Comment vont les deux internationaux (Okobo et Koffi) retrouvés mardi à l’entraînement ?

« Plutôt bien. J’ai l’impression qu’ils étaient satisfaits d’avoir fait le boulot et d’avoir rempli leur mission avec ces deux victoires. Un peu de fatigue physique. Mais ils ont eu un entraînement mardi d’une heure et un entraînement d’une heure et demie mercredi. Le fait de réintégrer le groupe, c’est très positif et ils ont replongé dans le championnat. C’était l’histoire de l’Equipe de France la semaine dernière, il y aura un autre chantier défensif à faire et je crois qu’ils le connaissent déjà. Donc ça va être intéressant. »

La rédaction / @DynamicSlashers

Publicités